Morbihan. La légumerie Délivert veut travailler avec les agriculteurs locaux

Ouest France – 25 mars 2021

L’entreprise installée à Plouhinec (Morbihan) travaille à développer de nouveaux produits. Elle propose aux producteurs de légumes du Morbihan de s’associer via des contrats garantissant des prix.

C’est en quelque sorte un retour aux sources. Quand, en 1975, est créée la coopérative agricole Sica, à Plouhinec près de Lorient (Morbihan), pour développer l’activité légumière locale. La Sica devient Délivert en 2007. Elle-même rachetée en 2019 par le groupe Gelpass, basé à Armentières (Nord).

Délivert (47 salariés) est spécialisée dans le légume frais, cru, travaillé à la demande : livré entier ou râpé, découpé en cubes, en rondelles, en lamelles, effeuillé, etc.

Ses clients ? Les industriels de l’agroalimentaire qui marient ces ingrédients de base à leurs propres préparations : la tomate creusée prête à être farcie, le poivron pour les pizzas ou les brochettes, les pommes de terre pour les salades traiteurs, etc.

La carte du produit local

Le groupe Gelpass, gros faiseur spécialisé dans le surgelé végétal, fruits et légumes, veut élargir sa gamme de produits : des produits crus prêts à l’emploi aux produits cuits eux aussi prêts à l’emploi. Le tout estampillé local.

« Nous souhaitons créer des partenariats avec les agriculteurs du Morbihan et nous diversifier vers la restauration et la distribution, explique François Dequesne, PDG de Gelpass. C’est aussi une volonté de valoriser la production légumière et de permettre aux producteurs de maîtriser leur activité. »

Un contrat garanti sur trois ans

Erell Le Coz, responsable commerciale, et François Dequesne, PDG de Délivert, à Plouhinec près de Lorient. | OUEST-FRANCE

Concrètement, des contrats tripartites uniront l’agriculteur, Délivert et un distributeur. « Des contrats de trois ans qui donneront une visibilité à l’agriculteur », résume François Dequene. « L’objectif, reprend-il, c’est d’acheter le produit à un bon prix pour l’agriculteur, à nous de le valoriser et au distributeur de le vendre en soulignant son origine locale, que les consommateurs apprécient de plus en plus. »

Pommes de terre, carottes, choux, poireaux, etc., actuellement l’entreprise s’approvisionne en Bretagne, Normandie, Pays de la Loire mais aussi en Espagne pour les produits méditerranéens. Quant aux gros cornichons, qui finissent dans les sandwichs, les burgers ou les plats préparés, ils sont importés… d’Inde. Cela pourrait changer. « Nous faisons des essais de culture avec un agriculteur du Finistère », confie François Dequesne.

Se diversifier

Chez Délivert, on creuse les tomates pour les rendre prêtes à être farcies. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

La production de légumineuses est dans le viseur. Lentilles, pois chiches, haricots blancs, haricots rouges, etc., sont de plus en plus prisés par le consommateur. « Les légumineuses sont riches en protéines. La tendance à manger moins de viande favorise ces produits », explique Erell Le Coz, responsable commerciale de Délivert.

L’entreprise travaille à distribuer ses propres produits sous son nom, dans les rayons frais et libre-service des grandes surfaces. « On cuit, on cuisine le haricot avec une sauce tomate par exemple, et le consommateur n’a plus qu’à réchauffer. On retrouve tout le croquant du légume, si l’on compare à la conserve. »

L’appel aux agriculteurs certifiés bio

Délivert lance donc un appel aux agriculteurs du Morbihan, « avec, préférablement, les certifications Agriculture Biologique et Haute Valeur Environnementale », prêts à se lancer dans l’aventure.

Délivert :

Internet : https://delivert-bretagne.fr/

Email : contact@délivert.fr

Tél. 02 97 85 81 81